Logo Dermagazine
Flux RSS Contactez-nous
Beauté, Forme et Bien-être
| |
Dr X. Martinet

Dr X. Martinet

Chirurgien plasticien

Grenoble

Blépharoplastie inférieureBlépharoplastie inférieure

Télécharger ce dossier

La chirurgie esthétique des paupières, les blépharoplasties. Article au format PDF

La chirurgie esthétique des paupières, les blépharoplasties.

Le vieillissement du regard est chronologiquement, avec les petites rides des joues, l’une des premières étapes du vieillissement du visage. C’est ainsi un motif de consultation très fréquent, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Le vieillissement des paupières supérieures se manifeste très tôt par un affaissement du sourcil associé à un excès de peau. Cela donne un aspect fatigué au regard, souvent compensé par un haussement des sourcils et du front qui aggrave les rides de cette zone.
Si la chute du sourcil est aujourd’hui facilement corrigée par l’utilisation de toxine botulique, l’excès cutané n’est accessible qu’à la chirurgie.
L’intervention appelée blépharoplastie supérieure, se pratique le plus souvent sous anesthésie locale et consiste en l’ablation de l’excès de peau, la cicatrice étant placée dans le pli de la paupière supérieure et donc invisible dès que l’œil est ouvert. On profite en général de ce geste d’ablation cutanée pour enlever une petite boule de graisse du coté interne, à proximité du nez, boule graisseuse qui alourdit l’aspect du regard.
L’intervention dure de 30 à 45 minutes.
Les soins post opératoires consistent en l’utilisation de collyres et de pommade ophtalmique, au besoin d’antalgiques.
Les suites sont marquées par des hématomes plus ou moins importants selon les patients et sont fonction des qualités de la peau, du tabagisme éventuel… et atténués par l’utilisation d’une préparation homéopathique à bas d’Arnica débutée quelques jours avant l’intervention et poursuivie quelques jours après. Les fils sont ôtés après 5 à 7 jours.
Les hématomes durent de une à deux semaines. Il est aussi fréquent de ne pouvoir fermer complètement la paupière, inocclusion de 2 à 3 mm, et qui se normalise en quelques jours. On observe parfois de petits kystes épidermiques sur la cicatrice qui disparaissent le plus souvent spontanément ou qui sont ôtés au cabinet avec une petite aiguille, sans anesthésie.
Les premiers effets sont visibles dès la disparition des hématomes et le résultat définitif met entre 6 et 8 mois à s’établir. Il est en général excellent, permettant de dégager le regard sans en modifier l’aspect.

Si le vieillissement des paupières supérieures se manifeste par un excès cutané, celui des paupières inférieures se manifeste surtout par un excès de graisse qui fait bomber la peau de la paupière se traduisant par des « poches » qui donnent au regard un aspect fatigué.
Ces poches sont parfois familiales et apparaissent dès l’âge de 30 ans.
Elles aggravent le creux naturel situé à la jonction entre joue et paupière qu’on appelle la cerne.
Le principe de l’intervention, appelée blépharoplastie inférieure, est donc, grâce à une incision située quelques millimètres sous les cils, d’aller enlever l’excès graisseux, puis de remettre la paupière en tension, lui rendant un aspect plus lissé, sans pour autant faire disparaître complètement les rides de la patte d’oie qui sont importantes dans l’expressivité du visage.
L’intervention dure de 45 minutes à une heure, et se fait soit sous anesthésie locale, soit sous légère sédation. Les soins et les suites sont identiques à ceux de la blépharoplastie supérieure.
Certaines complications sont spécifiques aux blépharoplasties inférieures, ce sont notamment l’œil rond ( lorsque le rebord de la paupière est situé sous l’iris donnant un aspect rond à l’œil) et à l’extrême, l’ectropion, qui est une bascule du bord de la paupière, survenant lorsque la remise en tension est trop importante. Il s’agit d’une complication rare qui est corrigée par une nouvelle intervention.
Dans les formes familiales, débutant précocement, à un âge où l’excès cutané n’est pas encore présent, il est possible d’intervenir par la partie conjonctivale de la paupière, ce qui ne laisse aucune trace sur la peau.
Dès qu’existe un excès cutané, seule l’intervention par voie externe est possible. La cicatrice est visible pendant quelques semaines puis s’estompe pour être au final très peu visible.
En quelques mois, la paupière retrouve un aspect plus juvénile et l’aspect lourd et fatigué du regard s’améliore.

Ces deux interventions s’envisagent selon les cas séparément ou simultanément selon que le vieillissement se manifeste sur le haut, le bas, ou les deux versants du regard.

La blépharoplastie est une intervention simple dont les effets sont excellents, restaurant un regard dégagé, clair, sans changer son aspect.
En dehors des hématomes qui sont systématiques mais bénins, les suites sont rapides.
Le résultat définitif, qui met quelques mois à s’établir est durable car il est rare que l’on réopère des paupières.
Couramment demandées du fait de l’importance du regard dans l’équilibre du visage, les blépharoplasties sont des interventions aux suites simples qui donnent d’excellents résultats, restaurant au regard sont aspect clair, sans pour autant le modifier, cause de leur immense succès.

Dr Xavier Martinet- Chirurgien plasticien- Grenoble

Ëtes-vous tatoué?